Connexion

La virtualisation avec VMware vSphere Hypervisor

Switchs, routeurs, wifi, protocoles, serveurs...

La virtualisation avec VMware vSphere Hypervisor

Message par Silwo » Mer 20 Avr, 2011 8:34 pm

Il existe sur le site internet de VMware une version gratuite et librement téléchargeable de VMware vSphere Hypervisor (anciennement nommée ESXi). Il s'agit d'une déclinaison allégée (32Mo au lieu de 2Go) du produit phare de l'éditeur n’intégrant pas la console de service, une machine virtuelle dédiée permettant la gestion de l'hyperviseur en mode commande directement sur le serveur.

L'une des particularités de cette famille d'hyperviseur est de ne pas être une surcouche d'un système d'exploitation (comme VMware WorkStation par exemple, qui s'installe par dessus Windows) mais de contenir son propre OS, basé sur un kernel Linux :

Image
Mode hébergé

Image
Mode hyperviseur


Par contre la difficulté lorsque l'on veut installer ce type de logiciel concerne la certification du matériel. IBM, HP, Dell & consors : ces machines estampillées constructeur sont quasi-omniprésentes dans le VMware Compatibility Guide.

Pour pallier à ce problème on peut monter une whitebox, c'est à dire un ordinateur assemblé utilisant des composants compatibles avec la solution.

Deux sites sur le net recensent le hardware susceptible d'être utilisé pour monter un serveur compatible ESX : Ultimate ESX Whitebox et http://www.vm-help.com//esx40i/esx40_whitebox_HCL.php

Grâce aux listings fournis par ces deux sources, j'ai pu sélectionner les composants suivants :
  • Carte mère Asus Rampage III Extreme socket 1366
  • Processeur Intel Core i7 950 (4 coeurs / 3,06GHz / Cache L2 1Mo / Cache L3 8Mo)
  • Mémoire Corsair Vengeance (3x4Go / DDR3 / 1600MHz)
  • 2x disques durs Western Digital Raptor WD3000BLFS 300Go / 10000rpm / cache 16Mo / SATA)
Déballage des pièces :

Image

La carte mére assemblée, le processeur surmonté du ventirad Cooler Master V6GT :

Image

On monte le tout dans un boîtier Antec Three Hundred (vu précédemment), quelques réglages dans le bios et tout est prêt pour l'installation.

La première étape est de télécharger à partir du site de VMware, puis de graver l'ISO d'ESXi sur un CD. On boote ensuite le serveur sur ce support. Les lignes de commande typiques d'une distribution Linux se succèdent et on finit par arriver sur une interface texte nous guidant dans le processus d'installation : agrément de licence, sélection du disque dur et c'est parti pour une procédure qui dure moins d'une dizaine de minutes.

A ce stade le choix d'un matériel compatible s'avère crucial puisque les différents essais que j'avais pu faire auparavant avec deux ou trois autres cartes mères se soldaient invariablement par un "Failed to load lvmdriver", signe que la carte réseau n'était pas reconnue.

L'écran de paramétrage du système est minimaliste mais comprend l'essentiel, notamment le paramétrage de la partie réseau et les informations d'identification login/password :

Image

Rien de plus à effectuer côté serveur, comme dit précédemment la version est vraiment minimaliste. Tout le reste se gère et se paramètre à partir d'un poste sur lequel est installé vSphere Client.
Téléviseur Panasonic TX-PF50S20 | Ampli Onkyo TX-NR906 | HP Klipsch RF35 | Console Playstation 4 | Box Freebox Revolution | Portable Dell Latitude E6420 | Mini PC Intel NUC D54250WYK | Smartphone Galaxy S4
Avatar de l’utilisateur
Silwo
Site Admin
 
Message(s) : 283
Inscription : Jeu 07 Fév, 2008 4:01 pm
Localisation : Lillebonne, France

Re: La virtualisation avec VMware vSphere Hypervisor

Message par Silwo » Mar 26 Avr, 2011 4:51 pm

Une fois VMware vShere Client installé et lancé, le premier écran permet de saisir l'IP du serveur ESXi ainsi que les identifiants de connexion :

Image

Il est tout à fait possible de se connecter avec des comptes Active Directory en joignant le serveur ESXi à un Domaine Windows (onglet "Configuration" / Logiciel / Services d'authentification / Propriétés...) puis en ajoutant ces comptes dans l'onglet "Autorisations".

L'écran que l'on obtient une fois la connexion établie avec le serveur :

Image

Si on clique sur l'onglet "Résumé", on retrouve toutes les caractéristiques de la machine physique :

Image

A noter sur ce screenshot les informations liées aux banques de données (datastore) destinées à stocker les fichiers des machines virtuelles :
  • fichiers vmx de configuration de la VM
  • fichiers .vmdk stockant des pointeurs vers un fichier -flat.vmdk qui contient les données réelles de la VM
  • fichiers vmsn contenant la configuration d'un snapshot
  • fichiers delta.vmdk contenant les différences entre la VM actuelle et les snapshots
  • fichiers vmsd associant snapshots & disques virtuels
Les fichiers primordiaux dans le cadre d'une sauvegarde de VM étant les fichiers de disque (vmdk et flat.vmdk).
Téléviseur Panasonic TX-PF50S20 | Ampli Onkyo TX-NR906 | HP Klipsch RF35 | Console Playstation 4 | Box Freebox Revolution | Portable Dell Latitude E6420 | Mini PC Intel NUC D54250WYK | Smartphone Galaxy S4
Avatar de l’utilisateur
Silwo
Site Admin
 
Message(s) : 283
Inscription : Jeu 07 Fév, 2008 4:01 pm
Localisation : Lillebonne, France

Re: La virtualisation avec VMware vSphere Hypervisor

Message par Silwo » Mer 27 Avr, 2011 12:29 pm

L'étape suivante consiste bien évidemment à installer une machine virtuelle sur le serveur. Pour ce faire plusieurs possibilités existent : télécharger l'une des centaines de VMs prêtes à l'emploi sur le site de VMWare, créer la VM sur le serveur puis installer le système d'exploitation à l'aide d'une image ISO, ou bien convertir une machine physique existante en VM.

Pour cette dernière possibilité VMware Concerter est là encore disponible gratuitement sur le site de l'éditeur.

L'écran d’accueil de cette application (remarquez que différents formats de machines virtuelles peuvent être générées) :

Image

La première étape de l'assistant, avec la sélection du type de source (machine physique, machine virtuelle ESX ou WorkStation, etc...) :

Image

Le système de destination, VMware ESX ou WorkStation :

Image

Quel sera le nom de la machine virtuelle (les machines déjà présentes sur le serveur ESXi ainsi que leur état sont visibles sur cet écran) :

Image

La sélection de la banque de donnée où sera stockée la VM :

Image

La possibilité de modifier certaines caractéristiques de la machine (nombre de processeurs, la quantité de mémoire, etc...) :

Image

Une fois tout paramétré la conversion à chaud peut débuter. Au final le temps mis pour effectuer l'opération dépendra de facteurs tels que la volumétrie du disque source, le débit du réseau & autres.
Téléviseur Panasonic TX-PF50S20 | Ampli Onkyo TX-NR906 | HP Klipsch RF35 | Console Playstation 4 | Box Freebox Revolution | Portable Dell Latitude E6420 | Mini PC Intel NUC D54250WYK | Smartphone Galaxy S4
Avatar de l’utilisateur
Silwo
Site Admin
 
Message(s) : 283
Inscription : Jeu 07 Fév, 2008 4:01 pm
Localisation : Lillebonne, France

Re: La virtualisation avec VMware vSphere Hypervisor

Message par Silwo » Mer 27 Avr, 2011 3:28 pm

Une fois la machine virtuelle installée sur le serveur reste à voir comment déplacer ou sauvegarder ces VMs. La première possibilité consiste à accéder au datastore du serveur à l'aide du client vSphere, qui propose des options d'upload et de download pour manipuler les fichiers vmdk.

Cette méthode restant excessivement lente, une autre possibilité est d'utiliser un logiciel tiers comme WinSCP. La première étape consiste alors à activer l'accès SSH sur le serveur ESXi dans le menu "Troubleshooting Options".

Dans WinSCP il suffit de rentrer adresse IP / login / password pour avoir accès aux datastores, stockés dans /vmfs/volumes :

Image

Dans un environnement de production la principale limitation est que la machine virtuelle doit être arrêtée pour pouvoir être sauvegardée. Cependant on peut passer par la création/suppression de snapshot pour contourner le problème : en créant un cliché instantané sur une VM "windows", le disque virtuel initial "windows.vmdk" est figé et toutes les modifications sont écrites dans un disque "windows-0001.vmdk". L'astuce consiste alors à copier "windows.vmdk" alors que la VM continue de tourner sur "windows-0001.vmdk". Une fois la sauvegarde effectuée en supprimant le snapshot les modifications de "windows-0001.vmdk" sont appliquées à "windows.vmdk".

Un autre outil FastSCP, offre quant à lui des taux de transfert jusqu'à 6 fois supérieurs à WinSCP et permet de programmer des travaux. En l'utilisant en combinaison avec des scripts d'arrêt/redémarrage de VM il permet d'aller encore plus loin dans l'automatisation des sauvegardes.
Téléviseur Panasonic TX-PF50S20 | Ampli Onkyo TX-NR906 | HP Klipsch RF35 | Console Playstation 4 | Box Freebox Revolution | Portable Dell Latitude E6420 | Mini PC Intel NUC D54250WYK | Smartphone Galaxy S4
Avatar de l’utilisateur
Silwo
Site Admin
 
Message(s) : 283
Inscription : Jeu 07 Fév, 2008 4:01 pm
Localisation : Lillebonne, France


Retour vers Réseaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron